Vous êtes concerné·e si l’un de vos services, ou un sous-traitant, traite, gère, utilise et/ou dispose de données à caractère personnel.

Et c’est plus fréquent qu’on ne le pense. Quelques exemples ?

  • Le fichier des lecteurs de la bibliothèque communale
  • La liste des abonnés au centre culturel
  • Les enfants inscrits dans les crèches communales ou aux activités extra-scolaires
  • Les dossiers de patients d’une maison médicale ou d’un home
  • Les données conservées électroniquement ou sur papier par les Ressources Humaines
  • La liste des personnes à qui vous envoyez une newsletter électronique ou papier
  • Les coordonnées de candidats à un logement social, à une allocation de remplacement
  • Les données fiscales de demandeurs de primes à l’embellissement des façades ou à l’installation de panneaux solaires
  • Un fichier tableur avec des données extraites
  • Toutes les demandes de citoyen en vertu d’une réglementation (permis d’urbanisme, passeport…)
  • Etc… Dès l’instant où vous récoltez – ou traitez – des données personnelles, vous devez vous conformer à un certain nombre d’obligations. Le GDPR en instaure de nouvelles